Remise des Prix du concours Rondino 2017

3 lauréats récompensés le 7 avril 2017

FAREProjet FARE - Thomas Larbain - Lauréat du concours Rondino 2017
Catégorie : Prix
Publié le : 11 Avr 2017
Pour cette édition, l'entreprise Rondino, partenaire privilégié de l'ESADSE, proposait aux étudiants de 3e et 4e année design un concours sur la thématique de La mobilité en zone péri-urbaine et rurale, aménagement des lieux d'attente dans le cadre du covoiturage. Le concours avait pour objet de permettre aux étudiants de proposer leur réflexion sur l'évolution de l'organisation des transports collectifs sur la desserte des territoires péri-urbains et ruraux.

3 projets ont été récompensés suite à la réunion d'un jury composé à la fois de membres de l'entreprise Rondino, de représentants des collectivités locales et de personnalités du monde du design :

Premier Prix :

Fare, par Thomas Larbain, 4e année : "Je conçois l'abri comme un lieu de solitude et d'isolement. Comme un gardien de phare en pleine mer,nous scrutons l'horizon et attendons qu'un navigateur s'arrête. L'abri devient un lieu propice à la contemplation,à l'attente d'une lueur oud'un mouvement.Pour dessiner mon abri j'ai utilisé comme point de départ un élément emblématique des phares: les lentilles de Fresnel. Autour de cette lumière j'ai dessiné deux arcades qui créent des lieux pour s'abriter.La lumière apportée par la lentille n'est pas uniquement fonctionnelle mais aussi informative. Elle signale au voyageur sur la route, la présence d'une personne voulant elle aussi devenir un navigateur."

Deuxième Prix :

AbriCO par Annabelle Giroud et Flora Sider, 4e année : "Ce projet est né à partir des savoirs-faire propre à RONDINO tel que les constructions en rondins de bois et en acier. L'appellation de l'abri est abriCO' un mot hybride d'abri, d'écologie/économie et de covoiturage.Nous souhaitons exploiter au mieux l'utilisation des rondins de bois pour créer un abri fonctionnel et accueillant qui soit également en adéquation avec le mobilier Rondino existant. Les piliers principaux sont des rondins entier tandis que le corps de l'abri est constitué de demi-rondins fixés dans un rail en métal. Plus ou moins espacés, ils permettent de créer des parois ou d'ajourer l'abri offrant ainsi un jeu d'ombres et de lumières faisant écho à la diversité de la végétation en milieu rural."

Prix "Coup de Coeur" :

Serra par Léa Hermet et Léo Rabiet, 3e année : "L'architecture basique de l'abri et la construction en modules permet une meilleure intégration dans le paysage périurbain. D'ailleurs, selon la zone d'implantation, on pourra choisir de mettre autant de modules souhaités et ainsi jouer sur la proportion entre la zone abritée (tasseaux resserrés) et la zone ouverte (tasseaux espacés).De plus, dans une volonté de cohérence avec l'environnement, nous avons décidé d'intégrer de la végétation à notre abri. En effet, les parties ouvertes du toit, l'espace entre les différents modules, seront comblées par des végétaux qui viendront s'agripper autour de câbles tendus en acier sur la structure et ainsi couvrir partiellement la zone. Ces végétaux seront des plantes grasses, grimpantes, suffisamment couvrantes, et nécessitant très peu d'entretien".