1994, l’année de
L’Hiver de l’Amour

Exposition La Vitrine, Médiathèque, du 14 mai au 21 juin 2019
une proposition de Marine Bourlet en collaboration avec la bibliothèque Jean Laude, MAMC de Saint-Étienne

Carton d'invitation à l'exposition L'hiver de l'amour, Musée d'art moderne de la Ville de Paris, du 10 février au 13 mars 1994Carton d'invitation à l'exposition L'hiver de l'amour, Musée d'art moderne de la Ville de Paris, du 10 février au 13 mars 1994
«Plus nous condamnons le présent et plus nous devons en être amoureux.»
 Witold Gombrowicz

Cette vitrine, dernière de l'année 2018/2019, est le résultat d'une sélection faite parmi le fonds de cartons d'invitation reçus par le Musée d'Art Moderne et Contemporain de Saint-Étienne entre 1993 et 1995. Les ephemera sont les marqueurs, les témoins d'une époque. Dès 1963, les artistes conceptuels s'en emparent pour en faire des oeuvres à part entière. En 1975, pour une exposition à la galerie Yvon Lambert, André Cadere envoie ainsi une moitié d'invitation, l'autre morceau étant disponible lors du vernissage : «Le volet droit de cette invitation est remis individuellement par l'artiste.»
La sélection présentée ici s'est faite autour de L'Hiver de l'Amour, exposition «climatique», selon les mots des commissaires, présentée au Musée d'Art Moderne de la Ville de Paris en 1994. Elle marque à la fois un contexte culturel et humain difficile lié aux ravages du SIDA depuis les années 1980, l'hiver, autant que l'émergence d'artistes alors inconnus comme Maurizio Cattelan, David Hammons, Marie-Ange Guilleminot, Claude Lévêque... Plus précisément, cette sélection tente de tracer l'actualité (1993-1995) des artistes présents. Ils sont les témoins d'un maintenant que souhaitaient exprimer ces jeunes artistes, avec à leur tête le sculpteur et enseignant à l'École de Grenoble, Jean-Luc Vilmouth.

A retourner, ouverture de la vitrine et présentation des cartons d'invitation :
mardi 4 juin à 17h.



La Vitrine tient à remercier vivement Christian Gay, responsable de la Bibliothèque Jean Laude, MAMC Saint-Étienne.