Conférence

Jérémy Cheval

Jeudi 10 octobre 2019 - 18.00
Amphithéâtre de l’ENSASE

Déconstruire en Chine - Image d'illustration©D.R

Pensées contemporaines

L'Esadse propose à une personnalité d'exposer sa pensée lors d'un cycle de conférences consacré aux réflexions philosophiques et sociologiques qui résonnent avec notre actualité.


Jérémy Cheval (Docteur architecture- urbanisme, Chercheur, Coordinateur du pôle formation, École Urbaine de Lyon)
 
Jérémy Cheval est chercheur et coordinateur du pôle formation, à l'École Urbaine de Lyon. Il a étudié l'architecture à Montpellier, en Irlande et en Chine. Il a travaillé à Shanghai dans des agences d'architecture et d'urbanisme, où il a vécu une dizaine d'années. Parallèlement, il a enseigné au College of Architecture and Urban Planning de Tongji où il a obtenu un doctorat en architecture sur les shikumen lilong en cotutelle avec l'École Nationale Supérieure d'Architecture de Paris-Belleville. Ses recherches portent sur les processus de transformations (destructions/constructions) sociales et spatiales, de l'architecture et des espaces urbains en Chine. Il propose des recherches appliquées dans des sites où il engage différents intervenants.

Ses derniers ouvrages : Vies d'un Lilong, publié chez Les Xérographes, Chine Construire l'Héritage, publié au Presses Universitaires de Saint-Étienne.


Dé-construire en Chine


À l'ère de l'anthropocène, l'urbanisation du monde est un enjeu transnational majeur. Ces trente dernières années, des mégapoles comme Shanghai ont vu leurs populations et leurs espaces bâtis se démultiplier, induisant des destructions et des constructions majeures. La vitesse et la taille de ce phénomène participe à ce qu'on appelle la grande accélération. Paradoxalement, il fut en partie possible, grâce aux quartiers anciens composés d'architectures « non éternelles » *. Les lilong*, de leur transformation à leur dématérialisation, de leur origine à leur démolition, du micro au macro, nous permettront d'aborder les enjeux des déconstructions contemporaines. Quels sont les innovations et les métiers nés de ces pratiques ? En quoi la capacité de l'architecture à être détruite est une qualité ? L'espace bâti ancien des villes peut-il devenir une ressource en matériaux locaux ?


Jeudi 10 octobre 2019 - 18.00 - Amphithéâtre de l'ENSASE, 1 Rue Buisson, 42000
Jeudi 14 novembre 2019 - 18.00
Jeudi 5 décembre 2019 - 18.00

Toutes les conférences et rencontres sont gratuites et ouvertes à tou·te·s.
Catégorie : Conférence
Publié le : 25 Sep 2019