Les contes de la terre cuite

Du 14 juin au 13 juillet 2018
Antenne de l’ESADSE

Clémentine DUFOUR -Une ruche StéphanoiseClémentine DUFOUR - Une ruche Stéphanoise
Céramique industrielle, bois, fer, 130 x 40 cm
Catégorie : Exposition
Publié le : 29 Mai 2018
Les tessons de céramique trouvés dans le sol par les archéologues récitent notre passé lointain. Sur un mode parallèle, les céramiques des étudiants et professeurs de l'ESADSE recèlent les pensées et réflexions de chacun d'eux à propos d'un avenir possible, de leurs craintes, de leurs espoirs pour aujourd'hui ou de leur seule sensibilité. Les informations saisies pendant leur élaboration, leur cuisson et leur utilisation révèlent, dans une continuité technique lisible, notre état d'esprit actuel et nos intuitions pour demain, exactement de la même façon qu'ils nous renseignent sur le passé. Aux Grecs qui façonnaient des vases richement peints, aux Romains qui réglaient le transport par amphores, aux Chinois qui cuisaient des armées entières succèdent - modestement - nos étudiants qui tentent de penser la forme de ruches urbaines, qui transfèrent des images imprimées directement sur la terre avant cuisson, repensent le mobilier urbain, la vaisselle ou le chandelier, et interprètent les données sur l'apparition des ovnis depuis 1960.

Claire Clément

Photophores

Claire CLEMENT - Photophores
Céramique numérique, 14 x 11 cm / 13,5 x 10 cm
Ces pièces ont été conçues pour contenir des bougies chauffe plat.
La chaleur rayonne contre les parois et chauffe agréablement les mains.Les formes s'inspirent des graines, chaleureuses et protectrices. Les effets de matière permettent une bonne conduction de la chaleur, comme les parois des radiateurs.

Clémentine Dufour

Une ruche Stéphanoise

Clémentine DUFOUR - Une ruche Stéphanoise
Céramique industrielle, bois, fer, 130 x 40 cm
Cette ruche est produite dans le périmètre de sa future installation, elle pollinise d'ailleurs les potentiels industriels locaux en expérimentant et en enrayant les process de fabrication des entreprises qu'elle visite. C'est un objet "vitrine" fait de collaborations entre des entreprises du territoire et des pôles d'enseignement technique.
Produite en fraisage numérique et céramique, les formes froides des process industriels sont tordues et retrouvent une chaleur artisanale, plus fédérantes et plus humaines.
La ruche se veut ainsi le "porte-étendard" des potentiels industriels et scientifiques du territoire stéphanois. Elle incarne à la fois son territoire et diffuse fièrement ses valeurs.

Conception : La ruche réinterprète des techniques apicoles anciennes comme l'apiculture en tronc ou en glaise.
Ces matériaux tous deux isolants sont des matériaux naturels privilégiés par les abeilles.
De plus, son espace intérieur sphérique est idéal pour l'essaim, qui se développe instinctivement circulairement et bâtira lui-même ses rayons.

Paul Eudeline

Sans titre

Paul EUDELINE - Sans titre
Impression chromos sur céramique, 30 x 15 cm
Expérimentation réalisée lors de l'atelier L'image en forme avec Florence Bruyas, Cécile Giraud, Valérie Orgeret et Vincent Rivory. L'image d'origine est une photographie basse résolution d'un mur en crépis. La forme sculpturale cherche à rappeler un morceau de mur ou de carrelage. Le résultat donne à voir une image pouvant s'apparenter à d'autres formes, comme un fragment d'une fresque représentant un ciel, où le motif du pixel rentre en résonance avec le craquèlement de l'émail.

Floriane Kisa

Nemrut

Floriane KISA - Nemrut
Céramique et monotype, entre 8 et 12 cm
Ce projet de céramique découle d'une discussion au sujet des statues du mont Nemrut en Turquie. Étant kurde, je me suis intéressée à elles pour leur situation géographique et la polémique qu'elles suscitaient dans le pays. C'est un mausolée datant du royaume de Commagène au 1er siècle av. J.-C, représentant le roi Antiochos Ier entouré de dieux arméniens et commagènes. Les têtes sont tombées des corps au fil du temps et c'est cette partie que j'ai représenté à une tout autre échelle puisqu'une tête fait environ 2 mètres de haut. J'ai voulu leur donner un aspect d'objet souvenir, de bibelot pour les décontextualiser et leur enlever l'aspect monumental et sacré tout en gardant un coté archéologique à ma démarche.

Laura Laigo

Façade

Laura LAIGO - Façade
Céramique et impression laser, 29 x 19 x 5 cm
Deux pièces autoportantes, leur soutien mutuel contraint à cacher les empreintes d'images, elles sont seulement suggérées et se confrontent. Ce sont deux photographies de façades qui accolées ne laissent entrevoir que de légers indices.

Théotime Lubac

Expérimentation paramétrique 1, 2 et 3

Théotime UBAC - Expérimentation paramétrique 1, 2 et 3
Céramique numérique
À la suite d'un workshop nous incitant à pousser une imprimante 3D céramique à la limite de ses performances, je me suis intéressé aux formes complexes créées mathématiquement à l'aide d'un logiciel paramétrique « Grasshopper ». Dans ce logiciel, j'ai produit un ensemble de vecteur et de condition créant le motif visible sur cette forme ellipsoïde.

Clarisse Leardi

Sans titre

Clarisse LEARDI - Sans titre
Impression chromos sur céramique, 25 X 17 X 12 cm
Forme informe, organique qui résonne avec l'intérieur du corps comme un organe fictif. La peau, l'image de texture animal lui rend son autonomie et la place à l'extérieur du corps.

Axel Mariotte

Ensemble pour la cérémonie du thé

Axel MARIOTTE - Ensemble pour la cérémonie du thé
Grès et bois, 50 x 30 cm, pièces gigognes
Cet ensemble pour la cérémonie du thé japonais comporte 3 pièces de grès et une en bois. La pièce la plus imposante est un foyer qui accueille des braises pour faire chauffer l'eau contenue dans le récipient suivant. Le bol en bois laqué sert à la dégustation du thé tandis que le dernier récipient est utilisé pour vider les eaux usagées selon la tradition.

Manon Wursthorn

Bols

Manon WURSTHORN - Bols
Faïence blanche, technique de coulage dans un moule
Mon choix de fonctionnement est plutôt un chemin, un processus à suivre avec plusieurs expérimentations réussies ou non.
J'ai voulu mettre en volume la couleur pour pouvoir jouer davantage avec la lumière, c'est pour cela que j'ai conçu une série de bols jouant sur la manipulation, le toucher, l'équilibre entre l'intérieur et l'extérieur (la couleur, le motif).

Raphaël Ye

« O »

Raphaël  YE - O
Collage d'une pièce extrudée et d'une pièce tournée. Faïence émaillée. 32 x 32 x 12 cm
Issu dʼun travail autour de la notion de foyer, O est une réflexion autour de la forme du porte-bougie. Le cercle, figure géométrique simple, fait bien sûr référence au disque solaire, mais est aussi symbole d'harmonie. En saisissant la bougie par le cercle on emporte avec sois la lumière, en reposant l'objet, la flamme se reflète sur la surface intérieure de l'ellipse. Le choix de la céramique fait écho aux matériaux des premières lampes à huiles, conçues en terre cuite.

Technique: La pièce est obtenue par collage d'une pièce extrudée et d'une pièce tournée. Faïence émaillée.
Les projets présentés dans l'exposition « Les contes de la terre cuite » sont principalement issus des ateliers suivants :

Le workshop « L'image en forme » avec Florence Bruyas, Cécile Giraud, Valérie Orgeret et Vincent Rivory, portant sur le travail d'impression de chromos sur céramique.
Étudiants : Clarisse Leardi, Floriane Kisa, Laura Laigo & Paul Eudeline (3ème année art)

Le workshop « Céramique numérique »
du Laboratoire Random de l'ESADSE avec Lucille Schrenzel, Jacques-Daniel Pillon et Damien Baïs autour de l'utilisation d'une machine à dépôt de matière céramique.
Étudiants : Claire Clément (2ème année design), Théotime Lubac (3ème année design) et Mathilde Reynaud (4ème année design).

L'atelier céramique : techniques traditionnelles de tournage, façonnage et cuisson
Responsable : Vincent Rivory
Étudiants : Manon Wursthorn (diplômée en design en 2015) et Raphael Ye (2ème année design) sur un sujet de Benjamin Graindorge, Axel Mariotte (2ème année design) sur un sujet de Vincent Lemarchands.

Une collaboration exceptionnelle entre l'ESADSE, l'IUT de Saint-Étienne, Télécom Saint-Étienne, le Syndicat Apicole de la Loire et les Apiculteurs Loire et Drôme, ainsi que les entreprises Ceralep (Saint-Vallier), Coreform et Omni Sablage (Saint-Étienne) réunies autour d'un projet de ruche permettant aux abeilles de réinvestir les zones urbaines.Étudiante : Clémentine Dufour (diplômée en design en 2016).

Exposition mise en place par Vincent Lemarchands et Christophe Marx, enseignants à l'ESADSE.
Du 14 juin au 13 juillet 2018
Vernissage le mercredi 13 juin à 18h30

Antenne de l'ESADSE

7-8 Arcades de l'Hôtel de Ville - 42000 Saint-Étienne
Horaires d'ouverture (pendant les périodes d'expositions) :
- Les jeudis et vendredis de 16h à 19h
- Les samedis de 15h à19h
Entrée libre